Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/01/2014

Dieudonné vs Valls et nous.

J'ai voulu très vite faire une note sur cette affaire, mais je n'avais pas assez étoffé mon dossier pour en parler posément.  Je suis donc allé sur le net et j'ai visionné les trois derniers commentaires de Dieudonné et de fil en aiguille j'ai vu les extraits de son spectacle où son attitude est abjecte.

Je condamne sans ambiguïté ses propos qui font l'actualité.

Vient ensuite la guerre que lui déclare Manuel Valls.  Valls est le plus MoDem des socialistes. Il l'a démontré lors de la dernière primaire socialiste. Il est un brillant ministre de l'intérieur et semble à l'abri de tout comportement inattendu.

Cependant je ne suis pas d'accord avec son forcing à Nantes sur le spectacle de Dieudonné.

Il prête le flanc de façon imprévue.

En tant que provincial, je me demande encore pourquoi il vient interdire à Nantes un spectacle qu'il n'a pas interdit à Paris, à quelques mètres de chez lui. Les provinciaux sont-t-ils  vraiment aussi nuls que ça ? Ils ne sont pas capables de faire la part des choses ? Les Parisiens, eux, peuvent y aller pendant près de six mois sans que personne ne bouge, et  nous rien !

J'ai écouté BFM ce soir. Il paraît que le préfet de Paris va peut-être prendre la décision d'interdire le spectacle à Paris. Peut-être! Entre-temps Dieudonné a changé de spectacle !

Autre chose qui me chagrine aussi! Lorsque le Pen  parle de Patrick Bruel, il parle de Monsieur Benguigui.

Sans doute veut-il susciter quelque haine chez ses interlocuteurs.

Otez-moi d'un doute, quand Manuel Valls parle de Monsieur Dieudonné M'bala M'bala  au lieu de dire Dieudonné comme tout le monde, à quel jeu joue-t-il?

La liberté d'expression est l'une des plus grandes richesses de la République Française. Respectons-là.

Dieudonné a fauté ! Appliquons la loi. Qu'il paye ! S'il veut continuer à exister, qu'il se soumette à la loi !

Bonne lecture.

Jean-Charles Olivan

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.