Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/05/2012

Débat agressif.

 

Les citoyens qui ont voté MoDem ont-t-ils été convaincus par l’un des candidats lors du débat ?

Certainement pas. Le sortant s’est réfugié sous le mot « mensonge » qui est le fil rouge de la soirée. On a eu droit à « petit calomniateur » aussi. Le challenger n'a rien laissé passer et a renvoyé le sortant à son bilan. "On" devait n'en faire qu'une bouchée ! A part les partisans du sortant, personne n'a vu ça.

Bref, une bataille des chiffres qui a pompé tout le monde, une Laurence qui s’est permis à plusieurs fois d’interrompre le challenger au moment où le sortant était en difficulté alors que David est resté neutre. J’ai eu l’impression que la règle n’était pas respectée.

Le sortant a mis sur la table DSK. Mal lui en a pris. Les services secrets qu'il gère et l’affaire Banon pour son adversaire, se sont télescopés pendant quelques secondes. Le monde des sous-entendus est puissant. Les deux ont rangé leurs boules puantes. C’est ça la dissuasion !

Le sortant n’a pas su valoriser son mandat. Sa défense consistant à attaquer le programme du challenger, n’a pas payé et n’a convaincu personne. Je pense qu’une fois de plus, il s’est trompé et qu'il a été mal conseillé derrière son buisson.

Mélanchon disait ce soir que le challenger avait plié en quatre le sortant et que lui, l’aurait plié en cinq.

Les UMP étaient dithyrambiques pour leur champion, les PS avaient trouvé des larmes dans leurs yeux tant les dix-huit ou dix-neuf « moi président, je… » les avaient émus.

Et nous ?

Rien de plus que ce qui se trouve sur les réponses envoyées à François Bayrou ne sera dévoilé ce soir.

Nous attendrons donc la décision du chef pour la transmettre à tous nos amis.

J’ai été souvent interpellé par des amis et des collègues qui m’ont demandé en tête à tête « alors, il dit quoi Bayrou ? »

Réponse demain sans doute.

Je fais partie des non convaincus. Le débat ne m’aura pas fait changer d’opinion pour le deuxième tour.

Bonne lecture.

 

Jean-Charles Olivan.

 

02:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.