Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/11/2011

Le communiqué de presse du MoDem sur le drame à Jean Moulin.

Nous avons attendu que l’émotion tombe pour produire le communique de presse.

François et moi avons travaillé dessus. Le coté émotionnel qui ressortait de tous mes écrits a été savamment estompé par le travail à deux.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pour le meilleur de l’école.

Hélas, c’est toujours à la suite de drames que nous  prenons la mesure des difficultés, trop souvent occultées, dans les systèmes complexes. L’éducation nationale n’échappe pas à cette dramatique règle.

Puisse le geste inimaginable dont la communauté de la Cité Scolaire Jean Moulin de Béziers a été témoin, servir à déclencher une véritable prise de conscience de l’urgence à prendre en considération les difficultés d’exercice du métier d’enseignant, dans un monde de plus en plus déshumanisé.

S’il devait y avoir un seul hommage à rendre à cette enseignante, ce serait de manière collective de transformer le désespoir de son geste, en meilleur pour l’école de nos enfants.

Le jour ou aurait pu être publié le communiqué, Midi-libre parlait de Lise en citant l’article de Caroline Brizard dans le Nouvel Observateur.

Cet article qui résulte d’une longue enquête de cette journaliste auprès de beaucoup de membres du personnel de la Cité Scolaire Jean Moulin de Béziers a soulevé l’émoi et l’indignation chez  nombre de collègues. Leurs réactions seront certainement disponibles dans la presse ces jours-ci.

Les dégâts collatéraux sont importants au Lycée.

Hier, je déposais une liste unique de 14 membres. Tous ont laissé leur étiquette à la maison.

Depuis, on a eu droit presque chaque jour à un rappel du drame.

Notre communiqué n’est pas passé, mais les partis politiques représentés au conseil municipal ont eu leur mot à dire et le Midi Libre d’aujourd’hui en parle.

Il est encore temps d’en parler. La presse nationale va bouger sur ce sujet ;

Le 16 Novembre, une nouvelle émission en direct produite par Coyote productions de Dechavanne devrait traiter le dossier.

J’ai été sollicité et j’ai refusé l’invitation. Ils voulaient un enseignant. Je me suis imposé un devoir de réserve. Mes activités dans le civil au MoDem,  ne sont pas apparues dans mes prises de position de fonctionnaire, agissant au sein de son institution, et c’est très bien ainsi.

Néanmoins, je peux dire, vu les nombreux soutiens que j’ai reçus, que le Mouvement Démocrate du Pays Biterrois s’associe à la douleur et à la très grande tristesse des parents et amis de Lise Bonnafous. Notre soutien s’adresse également  aux membres de la Cité Scolaire Jean Moulin de Béziers, direction, collègues, personnels et élèves qui ont été lourdement choqués.

Le geste inimaginable de Lise, nous interpelle d’autant plus qu’elle était inscrite dans un processus démocratique. Elle était en position éligible sur une liste indépendante, pour les élections des membres du Conseil d’Administration du Lycée Général et Technologique.

Dans un monde de l’éducation où le découragement est trop souvent la règle, le doute s’est installé.

-          Les étudiants candidats à ce métier ne sont plus légion.

-          Les enseignants sont confrontés à une souffrance au travail qu’ils n’expriment pas.

-          Les familles enlèvent leurs enfants du public.

Le geste de Lise doit servir à libérer la parole au sein de cette grande famille où près de 300 enseignants se suicident chaque année.

Nos élus doivent :

-          mettre fin à la dégradation de l’Education Nationale.

-          cesser de diminuer le nombre d’enseignants et personnels dans les  établissements de notre région qui accueille de plus en plus d’élèves.

-          définir clairement un niveau d’exigence pour le primaire, le collège et le lycée.

La mission des enseignants doit être définie et accompagnée des moyens nécessaires.

L’école retrouvera sa dignité son attractivité et sa force dès lors que l’on réinvestira chaque niveau scolaire dans sa mission.

 

J’ai comme beaucoup d’entre vous, une forte envie de vous retrouver autour d’un pot, d’un plat ou d’un café.  Il faut en parler. Il faut se serrer les coudes.

Le temps de l’action est venu. Nous devons défendre et faire connaître la facette « INSTRUIRE » du programme de François Bayrou pour les présidentielles.

 

Bonne lecture.

Jean-Charles olivan.

13:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.