Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/05/2011

HADJ MADANI candidat à la présidence de la fédération MoDem 34

Il fallait faire quelque chose pour avancer. Hadj se présente à la présidence. Une liste en cours de formation accompagnera cette candidature.

Voici sa lettre de candidature :

 

En avant pour une Fédération forte dans l’Hérault en 2012 et après

 

par Hadj Madani, samedi 30 avril 2011
 

 

Démocrate, Solidaire & Humaniste

Lettre d’Hadj Madani à tous les adhérents

 

Chers amis,

 

Le Modem occupe dans le paysage politique français une place singulière, qui continue à séduire au moins 10% de français ; des français qui persistent à refuser l’archaïque clivage droite/gauche et aspirent à une démocratie moderne, favorable à l’initiative privée tout autant que vigilante quant aux dangers du capitalisme financier.

Une place singulière que les différents néo-centristes, qui se sont manifestés ces derniers mois, sont peu crédibles à représenter. Quand on a servi plus de 4 ans une présidence partiale et cynique, il est difficile de convaincre l’opinion publique qu’on est à même de restaurer un État au service de l’intérêt général.

 

Quels que soient les revers électoraux subis ces 2 dernières années par notre mouvement, dus essentiellement à des modes de scrutin et au fonctionnement des médias qui privilégient les 2 blocs traditionnels, le Modem fera à nouveau entendre sa voix en 2012 : François Bayrou sort de sa « traversée du désert » , il va se lancer dans la campagne présidentielle, avec enthousiasme et détermination, porteur d'un projet de société fondé sur la solidarité et l'humanisme.

Il s’agit d'urgence de barrer la route à un ralliement de plus en plus visible de la majorité actuelle avec les objectifs et les valeurs de l’extrême droite.

 

Je pense que le Modem, tout en restant indépendant et farouchement attaché aux valeurs de la libre entreprise, a vocation à faire route avec d'autres démocrates…

 

Le centre n’a jamais été très bien implanté dans ce qui fut le « midi rouge », caractérisé ces 40 dernières années par une hégémonie du PS et parallèlement de fortes poussées du FN. En dehors des résultats exceptionnels aux européennes de 2004 (12 %) et aux présidentielles de 2007 (16%), les scores moyens engrangés par nos candidats tournent généralement entre 4 et 7%. C’est insuffisant !

Très insuffisant si nous voulons peser, conquérir certaines municipalités, ou imposer une présence significative de notre mouvement dans la constitution des listes avec nos futurs alliés, pour les élections territoriales à venir.

 

Dans la perspective de ces échéances, notre mouvement devra dans un 1er temps se structurer de la façon la plus opérationnelle possible, d’abord pour relayer efficacement la campagne présidentielle, puis pour préparer des candidats sur un maximum de circonscriptions lors des législatives qui suivront.

 

Pour éviter le désastre des dernières régionales ou cantonales, il nous faut une fédération Modem de l’Hérault forte et animée par des hommes disponibles; une fédération présente sur l’ensemble du département et non campée sur la ville de Montpellier, qui a sans doute le mérite de faire vivre certains des nôtres, mais qui ne constitue en rien la « vitrine » attractive pour notre mouvement qu’elle aurait pu être…

Le président qui doit sortir des urnes doit être fédérateur et permettre à l’ensemble des militants et sympathisants de s’investir dans notre mouvement qui en a bien besoin.

 

Le Modem a besoin dans l’Hérault d’une bonne organisation, inspirant confiance à nos instances nationales mais également à nos militants, et surtout bien ancrée sur l’ensemble de notre territoire. Il faut donc maintenant nous structurer, en s’appuyant sur toutes les bonnes volontés, et sortir de la logique de clan pour retrouver notre famille politique, démocrate, solidaire, humaniste représentant l’ensemble du Département.

Notre avenir repose sur notre capacité à partager un destin commun. Il puise sa force dans la diversité créative de femmes et d’hommes venus d’horizons divers, qui ont su rester solidaires et doivent être aujourd’hui résolument tournés vers l’avenir.

Je suis candidat à cette responsabilité et m'engage à représenter non seulement auprès de nos instances fédérales, mais surtout auprès de nos concitoyens, les valeurs du centre qui sont celles de l'écoute et du partage, pour la méthode, de la pugnacité et de la rigueur dans l'action.

 

Bien amicalement et sincèrement,

 

Hadj MADANI

Militant de base

1er Adjoint au Maire de Lodève

 

 

Voilà.

J'ai décidé de soutenir sa candidature, librement et démocratiquement.

Bonne lecture.

Jean-Charles Olivan

Les commentaires sont fermés.