Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/08/2010

Nilco avant Maé arènes de Béziers

nilco.jpgL’extraordinaire aventure du concert de Christophe Maé. Titre trouvé par ma fille (bientôt 12 ans)nilcoé.jpg

Mercredi 4 août, je suis rentré d’une expédition à Toulouse vers 16H00. Ma fille et sa copine m’attendaient avec impatience pour que je les accompagne très tôt afin de faire la queue et d’avoir les meilleures places possibles. Je me suis prêté au jeu. L’attente s’est faite. Gentiment, en plein soleil, avec un vent à décorner les bœufs. Les portes se sont ouvertes à 19H00. Nous attendions depuis plus de deux heures et demie. Avant de rentrer, une pseudo fouille des sacs s’est effectuée. Les gars de la sécurité dévissent  les bouchons  des bouteilles en plastique et jettent tout ce qui est trop lourd dans deux grandes poubelles placées là pour être remplies. Dans le sac de ma fille, le gars a pris ma grande bouteille d’eau et l’a balancée suffisamment vite pour que j’ai juste le temps de l’interpeler. J’ai naïvement cru qu’il la dégageait pour en dévisser le bouchon. Mais non, il l’a balancée dans le container. Si j’avais su j’en aurais consommé une bonne partie. Ma voisine s’est vue déposséder de ses blocs de congélation. J’avais mon sac avec mon pavé de 626 pages. J’ai vu le moment où je ne rentrais pas. Mais non, pas de problème. Mon voisin de devant est passé avec ses jumelles. Pour le coup, s’il y a un objet contondant qui peut devenir dangereux, c’est bien cette paire là.

20h05 : tout l’espace sous les loges est plein ou presque. La scène occupe un bon quart de l’arène. Les pompiers accourent. Une lolita a eu un malaise au cœur de des 300 personnes qui font face à une scène encore vide. La sécurité civile arrive à son tour. La jeunette est sauvée.

L’ambiance est très familiale.

A 20H10, ça rentre encore. Les pompiers ont remis la lolita dans l’arène.

Beaucoup de familles sont présentes.

Ma fille me voyant gribouiller sur une feuille de brouillon bleue, me dit : « tu peux mettre qu’il y a une très grosse odeur de cigarettes, c’est insupportable ! ». Voilà mamzelle, c’est fait.

 

Nous nous étions régalés avec des pipas bien salées. Notre eau étant à la poubelle et nos sandwichs maison prestement avalés dès lors que nous avions pu poser nos fesses sur les gradins, la soif se faisait sentir. Miraculeusement, le vendeur d’eau fraîche et de sandwichs passait par là. Deus sandwichs et deux petites bouteilles d’eau pour 12€.

20H25, le public s’anime. La ola démarre. Une ola de gens fatigués, avec les bras seulement. Quelques jeunes plus vigoureux se lèvent au bout.

Christophe, clap clap clap, Christophe, clap clap clap, Christophe, clap clap clap, Christophe, clap clap clap, puis une autre vague de olas. Cette fois –ci plus personne ne se lève. Seuls les bras bougent. Si on continue , on va finir par ne lever que les doigts à l’honneur de Christophe.

20H30 la luminosité décroit, on perçoit les premiers flashs qui déclenchent automatiquement.

Mes jeunes ne savent pas plus que moi qui assure la première partie. Elles me disent que Maé n’a fait que trois albums et qu’il ne peut pas tenir 2H30 tout seul. Donc il devrait y avoir quelqu’un en première partie.

 

20H35 Nilko.

Le chanteur se présente avec deux jeunes femmes (aux cordes) au violon et au violoncelle, un contrebassiste et un percussionniste.

Diplôme Assis :Quelques extraits :

Le pôle éthique fait profil bas,
le politique, lui profit bas,
la France d’en haut et ses coups bas
gauche-droite ; droite-gauche
font le spectacle de la France d’en bas.

http://www.nilco.fr/musiques/diplome-assis

 

Reggaérotique

Alors peu m’importe les regards qu’on me porte,
je prends le plaisir comme il vient,
j’emmerde la morale des anciens.

… quant à la partie érotique, c’est effectivement torride. Il interpelle la foule « ça va, vous kiffez ? » « ouaièèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès »

http://www.nilco.fr/musiques/reggaerotique

 

Beaudelaire

Mais tu me manques depuis demain…
Oh! solitude tu me tiens…

La part belle est laissée aux deux jeunes femmes avec leurs instruments à cordes.

http://www.nilco.fr/musiques/beaudelaire

 

« juste pour le confort, est-ce que l’on ne pourrait pas avoir un peu moins de retour de contrebasse, merci ».

La Starac’Ennemie

http://www.kkneo.com/popup.php?mp3=106069015&id=106069015

Le final se fait à trois, Nilco à la guitare, le batteur et le contrebassiste.

Il nous apprend que nous sommes 7000.

Le futile

Et dans nos affres d’enfermement…
Dans nos stériles appartements…
Mômifiés devant nos téléviseurs,
ces tombeaux où la pensée se meurt

http://www.nilco.fr/musiques/le-futile

 

Les gênes

La masse se métisse autour de revendications
Diviser, par la peur de l’autre, faire diversion
Nicolas Sarkophage joue tout en caméléon
Funambule anthropophage, petit Napoléon !!

 

http://www.nilco.fr/musiques/les-genes

21H05 deuxième malaise (une autre jeune fille)

 

Les musiciens partent. Le public tente un rappel mais cela n’est pas couronné de succès. Tous plient leur matériel. Le public reprend les olas.

Les techniciens s’affairent.

21H10, la scène est prête pour la vedette.

 

Quelques commentaries qui accompagnent le spectacles de Nilco trouvés sur le web.

&&&&&&&&&

NILCO : Poésie et parti pris.

« Cet enfant du pays n'est pas seulement de mère occitane et de père guyanais mais aussi de grands parents vietnamiens ou encore indiens; c'est donc au carrefour de toutes ces cultures que cet auteur, compositeur, interprète dénonce un France en demi teinte, milite pour une musique et des textes toujours plus engagés.Sous l'ascendance de Noir Désir, IAM, Ferré, ou Brassens, NILCO prend des mimiques à la Joan Baez....Une voix donc mais surtout une sensibilité exacerbée, celle de toute une humanité qui observe un monde dans lequel elle ne se reconnaît pas forcément. Aujourd’hui accompagné de Fabien RIMBAUD à la batterie, Marc Ange GROGNET à la basse ainsi que du trio de cordes, Aude, Isabelle et Manu MASSAT, NILCO, c’est un moment de bonheur dont on ne sort pas indemne ! »

&&&&&&&&&&

Première partie: Nilco. Ce qui définit la singularité de ses compositions est un métissage de résonances musicales où se côtoient le classique, le reggae, le rock, le jazz ou la soul. Seul lui importe que ses mélodies chantent ses  textes. C’est au carrefour de toutes ces influences que l'on retrouve  cet auteur compositeur et interprète français, éduqué à lire entre  les lignes de démarcation."

&&&&&&&&&&

 

La suite du spectacle arrive.

Bonne lecture

Jean-Charles Olivan

09:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.