Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/05/2010

Décision du national pour Dufour attendue

Ces derniers jours j’ai vécu les retombées de la crise grecque depuis une chambre d’hôtel en Espagne. L’un des quatre PIGS s’est retrouvé officiellement dégradé par quelques humains supérieurs de la finance. Du jour au lendemain, la dette espagnole est passée de4,5 % à 18 %.

Juste parce que ces gens là les ont dégradés. La presse espagnole s’empresse de dire que les français ne sont pas très loin sur la liste des pointés du doigt. Nous on est pas comme les grecs.

 On le sait.

Bayrou nous a prévenus en 2007.

Mettez-vous un instant à la place du grec. Vous devez rembourser un prêt, moitié capital, moitié intérêts. Du genre 1000 € par mois avec 500 € d’intérêts. Et bien au petit matin vous devez donner quatre fois plus d’intérêts. Il vous reste à trouver 2500€ pour honorer votre dette.

Le fric pour sauver les banques est sorti de partout sans problème. Le fric pour sauver les PIGS ne vient que par crainte de voir la contagion. Les français n’ont qu’à bien se tenir.

Aujourd’hui le remboursement de la dette est le deuxième poste budgétaire (très discret par ailleurs). Si vous le multipliez par quatre ….

 

Vendredi s’est tenu le conseil départemental du Modem. Il semblerait que les instances nationales vont statuer sur le cas du président de l’Hérault cette semaine.

Soit il est désavoué et il faudra réorganiser le mode de fonctionnement, soit il est maintenu et une grande purge est déjà dans les cartons.

Les quelques présents de vendredi ont pu constater que les vérités sont diverses.

Bayrou à certainement la sienne. Il était présent aux négociations de Lodève. Celles-là au moins il ne se les fera pas raconter par l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours.

Et les militants dans tout ça ? Vous avez compris qu’ils ont été étrangers à tout cela.

Tellement étrangers qu’ils en ont oublié de reprendre leur carte.

Pourtant Bayrou reste dans leur mémoire. Il faut juste la réactiver proprement. Il faut juste faire de la politique autrement.

Je suis de ceux-là, comme beaucoup parmi-vous qui me lisez régulièrement et m’encouragez à poursuivre sur ce blog.

 

Bonne lecture.

Jean-Charles Olivan

04:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.