Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/02/2010

note 299 Saint Valentin

Bonne fête à tous les amoureux

 

23h07, FR3,Benoit Hamon, Cécile Duflot, Frédéric Lefevbre, Jean- Marie Le Pen.

Règle du jeu : on ne parle pas de la région où l’on est candidat

Lefebvre : on est là pour faire la guerre à la crise, pas aux écologistes  ni au front national.

Le Pen S’il y a un grand chelem, ce sera le fait  de l’UMP ( scrutin majoritaire). Il aurait fallu la proportionnelle à un tour.

Cécile Duflot : un grand chelem pour quoi faire. Les présidents de région ne travaillent pas ensemble.

Frédéric Lefebvre : Languedoc – Roussillon  vous vous êtes débinées.

Benoît Hamon / on aura du mal à nous dire que nous n’avons pas gagné s’il nous en manque une (région).

Le Pen : Il y a une responsabilité commune.

Frédéric Lefebvre : voter Le Pen c’est voter socialiste.

Cécile Duflot : Monsieur Etienne, nous n’avons pas caressé un rève  ( être à la tête de quelques régions)…. La solution est du coté des écologistes, toutes les autres solutions ont échoué.

Hamon : protéger les gens, c’est leur proposer de vivre décemment.

Frédéric Lefebvre : protection des lycées ils sont contre la vidéo surveillance.

Le Pen : il ressort le coup de la pastèque, vert dehors et rouge dedans ;

Le Pen : J’ai connu le PS à 4% et le parti gaulliste à 3%. Le Front National va bien.

Frédéric Lefebvre : il y a autour de cette table des anti Sarkozy.( NDJCO pourtant Bayrou n’était pas invité).

Le Pen : Sarkozy a été vice-premier ministre pendant cinq ans, et président  pendant 2 ans et demi.

La crise a bon dos.

 

Fin des hostilités, prochain débat avec De Sarnez..

 

Je suis gaté, suit un débat  régional

Jamet

Drevet centre et écologie, MoDem n’a pas déposé de liste à ce jour.

Christian Jeanjean URP

Stéphan rossignol représente Couderc

Rossignol : fonds de 105 millions d’€ . 1/3 banques, …

 

Drevet : où ils sont les nouveaux emplois, emplois dans les ceintures  vertes il faut développer les éco-technopoles

Jamet  ancienne syndicaliste. Il faut pérenniser les emplois existants. Je pense aux bisuness angels, les circuits courts ….. le viager économique….

Jeanjean : je regrette l’absence de Couderc ce qui démontre son manque de courage. Il faut changer les 150 000 Ha d’arrachage en 150 000 Ha de Bio.

Rossignol il faut un apprenti par entreprise. Tourisme il faut devenir la première region touristique de Provence ??? il faut un  tourisme  4 saisons.  

Drevet : Si on s’intéresse à un tourisme d’arrière pays, il faut une hôtellerie de haut niveau écolo.

Jeanjean : Il faut créer des centres d’accueil.  Nous avons des possibilités de relace de notre région.

Jamet : Tout ça va dans le sens de l’Europe. On est en train de faire  devenir les agriculteurs des gérants de chambres d’hôtes.

Reportage  sur la ligue du midi.

Richard Roudier fait sa pub.

Jean Claude Martinez y va à son tour de son discours.

Viticulture

Drevet : je connais bien la viticulture. Je vais pousser les vignerons à faire du vin Bio. Irrigation, si les vignerons le demandent, alors oui.

Jeanjean, je ne partage pas ce que dit m drevet. Il faut irriguer le LR

Nous allons avoir 150 000 ha de vignes d’arrachées. Nous allons mettre de l’eau en Languedoc R. Nous allons mettre en place le BIO dans les cantines du LR .

Rossignol : on a lancé Sud de France, on vend du jambon Sud de France.

Jamet : C’est la PAC qui a décidé d’éliminer notre agriculture et notre viticulture. L’irrigation de l’agriculture

Programme ; exonération du foncier non bâti ….

Drevet : Si on veut faire du commerce, il faut des relais dans le monde ; Je trouve que sud de France est une bonne idée.

Jeanjean, M Drevet si vous avez gagné le sud, je n’ai pas perdu le nord. Je vais garder ces maisons et les développer.

Rossignol, nous fermerons  ces maisons ( 6 millions d’€) sauf Bruxelles. Nous les fermerons et nous marcherons avec les maisons atout France. Atout LR se substituera à ces maisons..

Jamet  la position du porte parole de Couderc frise la schizophrénie.

Question : existe-t-il une écologie de droite.

Rossignol, ce n’est pas un domaine réservé. Nous proposons un train métro régional. On peut cadencer  à trente minutes.

Jeanjean : L’écologie ne doit pas être politisée.  Regardez la ville de Montpellier comme elle est asphyxiée.

Je suis contre le dédoublement. Il faut passer par le nord et rejoindre l’A75

Drevet : j’habite  CONAS, il faut rouvrir la ligne Pézenas Lodève. On peut imaginer d’aider les boites de location de voitures électriques.

Jamet : le maillage ferroviaire est le même que dans les années 70

Rossignol : Il faut pas donner un ordinateur à chaque lycéen On sait que la majorité des enfants ont des ordinateurs ?????????

Il faut équiper les lycées de vidéosurveillance.

Jeanjean  je donnerai les ordinateurs aux lycéens mais il faut le sprogrammes

 

Jamet, on vous parle de sécurité et vous parlez d’ordinateurs, Couderc a mis des caméras dans sa ville et il n’y  a personne derrière. Un gars s’est pendusur les allées et personne  ne l’a vu.

Jeanjean : je regrette l’absence de Couderc.  Que ce soit Couderc ou Fr^che ils ont tous les deux augmenté les impôts.  A Palavas, non

Jamet : la France d’abord

Drevet : les gens m’aiment bien. Je vais être une sentinelle de l’écologie.

Rossignol : pas d’augmentation de la fiscalité dans les 4 prochaines années. Notre région est la risée de tous.

 

Fin du débat.

**********************************************

La petite dernière sur Midi Libre :

Édition du dimanche 14 février 2010

Au MoDem, tous avec Dufour... ou presque

DR

 

Carcassonne. RégionalesAu MoDem, tous avec Dufour... ou presque




« Juridiquement, je suis la tête de liste MoDem en Languedoc-Roussillon ». Marc Dufour, de passage à Carcassonne hier matin, pour présenter ses colistiers audois, n'en démord pas : choisi par les militants MoDem de la région à 62 %, suite à une primaire imposée par François Bayrou, il est, quoi qu'il advienne, celui qui conduira les troupes devant les urnes. La candidature Drevet que Bayrou voulait imposer ? « Il s'est trompé, l'a reconnu et a souhaité que la famille centriste se réconcilie, ce que je m'emploie à faire » . Les sondages ? « Nous sommes crédités de 4,5 % mais notre candidature est avant tout le témoignage de nos valeurs » . Le handicap de la "vampirisation" de l'enjeu par l'affaire Frêche ? « Tout se jouera dans les quinze derniers jours, même si j'entends beaucoup de gens de droite dire qu'ils voteront pour Frêche... » Face à cet enchevêtrement de "tuiles", Marc Dufour reste néanmoins droit dans ses botes. Et compte, malgré les diktats parisiens - argument décidément très en vogue -, donner du sens à son programme tourné vers l'économie, le tourisme, l'artisanat ou les échanges avec les pays du Maghreb.
René Caunes, qui mènera la liste audoise, est évidemment sur la même longueur d'ondes, ajoutant une couche sur la division du parti : « Ça me gêne que l'on ne respecte pas le suffrage universel quand on s'appelle Mouvement démocrate » .
Assurément, comme l'affirmait Marc Dufour, le MoDem « est aussi fort que le PS pour la division » . A un détail près : « Eux se battent pour 40 % des voix, nous pour 4,5 % » . Au moins, on ne lui enlèvera pas son réalisme. La liste 1. René Caunes (Castelnaudary). 2. Isabelle Fillon (Cavanac). 3. Laurent Posocco (Carcassonne). 4. Monique Torrecillas (Castelnaudary). 5. Jean-Michel Alvarez (Narbonne). 6. Eusebia Munoz (Carcassonne). 7. François Demangeot (Fendeille). 8. Réjane Compagnon (Armissan). 9. Robert Sartori (Carcassonne). 10. Elvire Andrews (Espéraza). 11. Philippe-Charles Lamidey (Sigean). 12. Danielle Orts (Carcassonne).

Arnaud CHABÉ
***************************
les nouvelles du Gard

Édition du vendredi 12 février 2010

Nimes. Les vingt colistiers...




Les vingt colistiers 1. Eric Firoud (Nîmes) ; 2. Dominique Canu (Nîmes) ; 3. William Seguin (maire de Cannes-et-Clairan) ; 4. Evelyne Fabre (Alès) ; 5. Olivier Dumas (Nîmes) ; 6. Michèle Haon (Bagard) ; 7. Eric Chartier (Vergèze) ; 8. Patricia Teulade (Nîmes) ; 9. Simon Subtil (Uzès) ; 10. Isabelle Bertrand (Nimes) ; 11. Amede Speziale (La Grand-Combe) ; 12. Catherine Lamouroux (Nîmes) ; 13. Jean-Guillaume Allier (Nîmes) ; 14. Hbida Boudouni (Nîmes) ; 15. Martial Boilot (Alès) ; 16. Claire Nicolas (Nîmes) ; 17. Martial Delanoy (Bessèges) ; 18. Pascale Lafont (Nîmes) ; 19. Luc Marius (Fourques) ; 20. Françoise Gilbert (Pont-Saint-Esprit)

 

 

Édition du vendredi 12 février 2010

Photo F. A.

Bagnols. MoDemMarc Dufour présente sa liste gardoise




« Le MoDem Languedoc-Roussillon entre en campagne ». Eric Firoud, qui tirera la liste gardoise de Marc Dufour, a usé de la méthode Coué, hier soir à Nîmes, pour tenter de tirer un trait sur l'incompréhensible situation actuelle au MoDem. Mais il faudra encore attendre que François Bayrou s'exprime (probablement aujourd'hui, lire dans le deuxième cahier), pour savoir si effectivement, la liste tirée par Dufour peut se prévaloir du Modem.
En tout cas, Marc Dufour n'en démord pas : « Ceux qui affirment que je ne suis pas légitime et pas investi disent des mensonges. » Et , précisant qu'il est « très légaliste », il ajoute : « Il faut lire les statuts, François Bayrou n'a pas les moyens de me retirer mon investiture que je dois aux militants. Seul le conseil national peut

le faire et aucun n'est prévu aujourd'hui. » Sûr de son fait, il assure ainsi qu'il utilisera le logo du Modem « quoi qu'il arrive », m ais surtout, il appelle désormais chacun « à se calmer. » Et il insiste : « Il n'y a pas d'enjeu, il y a seulement de l'enthousiasme dans une action militante. » C'est justement en mettant en avant l'action et les valeurs défendues par les 20 colistiers gardois de Marc Dufour que Dominique Canu, 2 e sur la liste, a présenté chacun des candidats : « Il s'agit de gens de terrain, motivés. » Eric Firoud, a élargi le propos en ajoutant : « Marc Dufour est Nîmois, il a fait ses études à Alès, il a une maison familiale en Lozère et bosse sur Montpellier. On peut dire ce que l'on veut, mais notre liste est avant tout Languedocienne. »

Jean-Pierre SOUCHE

 

 

 

Édition du lundi 8 février 2010

Photo archives G. L.

Nimes. PolitiqueLe MoDem présente sa liste gardoise jeudi


Eric Firoud sera finalement tête de liste dans le département

ENTRETIEN
C'est le dernier épisode d'un feuilleton qui ressemble beaucoup à ce qui se passe actuellement au PS et qui devient, du coup, une habitude dans cette région. Contre le souhait des instances nationales, le MoDem languedocien a décidé samedi soir de faire sécession. Et de suivre l'avis de la majorité de ses militants qui se sont exprimés début janvier en faveur d'une liste conduite par le tandem Marc Dufour et Dominique Canu.
Le futur tête de liste gardois, Eric Firoud, résume : « Marc Dufour déposera la liste lundi. Le MoDem part seul avec cette légitimité du vote des militants qu'avait validée le conseil national du MoDem. » Oui, sauf qu'ensuite les négociations nationales avec Génération écologie (GE) avaient poussé le patron François Bayrou à faire pression sur

Marc Dufour pour qu'il se sacrifie au profit du médiatique Patrice Drevet (GE) : « Marc avait accepté de céder cette tête de liste mais en posant quelques conditions, à commencer par l'obligation de garder l'ensemble des têtes de listes départementales et ainsi défendre nos valeurs et notre programme. Comme ça n'est pas le cas, on reprend notre programme et nos valeurs et on part », explique Eric Firoud.
Ce dernier avoue d'ailleurs que parmi les militants du MoDem de la région, la décision de Marc Dufour avait du mal à passer : « Les militants n'acceptaient pas du tout cette orientation parisienne. Il y a eu beaucoup de déception parmi eux. Ils n'ont pas compris que Bayrou nous dise qu'il faut faire de la politique autrement puis qu'en regardant des sondages qui ne nous sont pas favorables, il coure après la "peopolisation". » Répétant que sur ce coup, « François Bayrou s'est trompé, les militants veulent que la démocratie interne soit respectée », Eric Firoud annonce la présentation de la liste gardoise ce jeudi... en présence du chef de file régional Marc Dufour.

Jean-Pierre SOUCHE

******************************
On y vient petit à petit. Voici quelques noms de l'Aude.  Demain midi on devrait être fixés.
Bonne lecture
Jean-Charles Olivan

15:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bon, bein, ça y est ... il part pas le Dufour, le Modem non plus d'ailleurs ... on vit une époque formidable quand même, on nous annonçait que le grand Marc avait ses listes ficelées et maintenant il n'a même plus de listes ... de quoi se poser la question du pourquoi non à Drevet.
M'enfin lui il s'en fout, il sera présent à l'élection (et qui sait il pourra faire alliance avec Frèche au second, suffit de faire 5% et maintenant qu'il n'y a plus de liste Modem ...)

Écrit par : Paul ANDREU | 15/02/2010

Les commentaires sont fermés.