Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/11/2009

N’importe comment

Les nerfs sont à vif chez certains commerçants du centre ville. J’ai reçu un mèl de l’un d’entre eux qui est écrit avec les trippes. Les derniers propos qu’ils ont pris en pleine face restent indigestes. Ils cherchent un soutien des partis politiques par voie de presse. Après s’être laissé aller à une série d’insultes, il signera « les fainéants qui bossent plus de cinquante heures par semaine. »

Pas de doute que le malaise est grave. L’envenimer n’apportera rien. Il faut reconquérir le centre ville. Cette réalité là est très malade. Le dernier resto que j’ai fait sur le centre m’a montré un patron qui va essayer de vendre son établissement. Il l’a mis en vente car la rue de la citadelle s’est désertifiée. Etranger au pays, il a une vue très négative de la situation, une vue qui ne souffre pas de pollution politique.

Lui aussi …

 

La francilienne  de 33 ans, -mère de quatre enfants Emile, Bleuette, Anémone et Térébentine, devenus célébres-, Cécile Duflot, dans l’émission présentée par Hélène Risser « Déshabillons-les », se livre. Elle en sort certainement grandie. Elle est à l’origine d’Europe-Ecologie. Elle récupère la mise. Une ligne de conduite, plus de « On », plus de « Off ». « je ne dirai rien que je ne puisse dire en face ».

Révolutionnaire la madame.

Positivons : la journaliste lui montrera la scène de la célébrissime émission où Cécile mouche Marine Lepen, en lui rappelant ses origines de fille de milliardaire, et dira «  vous étiez en plus sur un plateau avec Bayrou, avec des hommes politiques de premier plan …), puis Cecile Duflot décrit le temps où les militants Verts partaient tous au MoDem... (avons-nous mangé notre pain blanc ?).

En décrivant Sarkozy : « Il parle de son courage politique mais il ne l’a pas vraiment ». « Son discours est écolo, parfait, très bien écrit, mais la conclusion ne l’est plus. »

Une bonne émission sur LCP

Raffarin y est allé de son couplet : « il ne peut pas la conduire n’importe comment » en parlant de la réforme de la taxe professionnelle et du gouvernement, donc de Sarkozy.

J’ai envie de rajouter pas n’importe où et pas avec n’importe qui.

Quant à Guaino et Yade, ils sont mal barrés d’après les observateurs aguerris. Tout cela doit désenchanter sérieusement Rama. A quand Rama dans l’opposition pour un bon SarkoRama.

Elie Aboud sera sans doute dans le feu de l’actualité avec sa proposition de loi sur les drapeaux en mairie. Les soutiens de renom étayent sa proposition.

 

Bonne lecture

Jean-Charles Olivan

15:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.