Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/08/2009

Toro mort de peur

Qu'un toro meure dans l'arène, c'est le sort réservé à presque tous ces bestiaux de plus de 500 kg que combattent les toreros. Mais Béziers s'est singularisé lors de sa corrida de jeudi. Le toro s'est effondré face à l'habit de lumière sans que ce lui-ci ne le pique. Il est tombé mort, sur le coté, les quatre pattes bien raides. Tout d'un coup. Les hommes de la quadrilla ont bien sorti le couteau pour s'assurer qu'il était bien mort. De toute évidence son cœur avait laché. Ce toro, presque invisible, couleur du sable de l'arène avait étonné le public par sa robe inhabituelle. Les arènes étaient pleines. Le public très jeune par rapport à ceux qui venaient il y a une dizaine d'années. Le lot avait dû être acheté au rabais, car non seulement deux toros avaient une robe claire, type vache ou chèvre, comme disaient mes voisins, mais ils étaient faibles. Deux toros sur six étaient corrects. C'est pas beaucoup.feria09jeudi (40).JPG

La veille je suis allé au cloître. José Guillen nous présentait le spectacle de la troupe Amapola. Une heure trente non stop. Pas une place assise de vide pour ce succès.   

La fin de la soirée est rafraichissante à la bodega du 15. Les tee-shirtsferia09jeudi (45).JPG aux couleurs occitanes sont superbes, on y reconnait dans le coup de pixel, le graphisme réussi de Joyce.

Bonne lecture.

Jean-Charles Olivan

onne lecture

19:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.