Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2009

Robert Rochefort et Anne Laperrouze à Montpellier

Je suis allé ce soir à Montpellier écouter Robert Rochefort et Anne Laperrouze.
Jean-François Dubremetz, responsable du deuxième canton biterrois m’a convaincu des avantages du déplacement par le rail. 16h09 et nous voilà partis sur le TER aux arrêts obligatoires. Le hasard de la vie fera que nous embarquerons le plus actif des militants de Bassan à Agde sur le siège juste de l’autre coté du couloir. Nous arrivons à la salle Pitot en saluant le vice-président Aslanian et Catherine Labrousse. Ils nous convient à entrer pour la fin de la réunion avec les élus.
La tribune est occupée par sept personnes. Marc Dufour à ma gauche, puis Philippe Berta pour le Gard, Anne Laperrouze, Robert Rochefort, Chantal Combert pour les PO, René Caunes pour l’Aude et Marie Christine Guittard pour la Lozère. Dans le public 55 personnes. Chez les biterrois, Alain Helley, Eric Voisin, Philippe Vignon, Jean-François Dubremetz et votre serviteur.
Robert Rochefort avait la parole. Il parlait famille, fécondité et normalité du peuple français qui lui, était dans le vrai, à faire des enfants. Quant au modèle Anglo-saxon, il confirmera qu’il n’y a qu’un seul adepte en France, c’est Sarkozy.
On sortira pour lui permettre de recevoir la presse.
De retour pour la réunion ouverte au public, je compte (52 personnes dans la public et Philippe Berta est sorti de la tribune.
On remarquera que dans son discours apparaît de façon récurrente l’expression « je vous fais une confidence ». En voici une : le 10 ou le 17 mai, François Bayrou sera à Montpellier. Ce sera un Dimanche. Ce sera une de ses visites dans la grande région de 18 départements.
Il faut être conscients du fait que les élections peuvent se passer dans un contexte social catastrophique, avec 15 000 chômeurs de plus.
Dans deux mois « on ne va pas vendre l’Europe naïvement ».
Question des militants : Quelle est la réponse Européenne à la crise.
Réponse : toute réponse individuelle conduira au protectionnisme.
Nous n’allons pas aller à ces élections en cachant le drapeau européen, mais nous n’allons pas jouer les Jeanne d’Arc.
Le projet européen du MoDem est différent de ce qui a été fait auparavant.
Parlons des adversaires : Baudis c’est la maison Sarkozy. Le PS a des réponses archaïques et mécaniques du passé. La baisse de la TVA n’a pas de sens. Exemple, la baisse de la TVA restauration à 5,5%. Cela correspond à 5,5 milliards. Je déjeunais avec Anne à Paris et j’ai demandé au restaurateur s’il allait baisser les prix. Il a répondu « non, je vais les augmenter en septembre comme chaque année. La baisse de la TVA n’est prévue que pour 2010 ».
Quant aux autres listes, Mélanchon , NPA, il faut reconnaître qu’ils ont de bons leaders et on peut craindre qu’ils recueillent les voix des désespérés.
Nous proposons une alternative à l’alternance.
Questions du public : Pouvez-vous préciser l’ « Europe sociale ».
Question : Evolution des institutions. Quelle gouvernance fédérale ou pas ?
Réponse d’Anne Laperrouze : Pour l’Europe sociale que nous voulons je botte en touche. L’Europe est judiciaire mais pas politique. La politique sociale est une politique d’appui. Il existe des directives sur le temps de travail.
Aujourd’hui, je ne peux pas vous dire quels seront les résultats finaux qui seront donnés à la convention nationale.
Elle donnera un exemple : on négocie actuellement le Gaz et l’électricité pour les « populations énergétiquement pauvres ». Je n’aime pas du tout cette expression, se confiera-t-elle. Je pense que l’on a eu tord de libéraliser le marché de l’énergie. Par exemple en France, moins 11% en avril alors que l’on ne se chauffe plus ? c’est très mal venu. Autre exemple, les dégâts sur la forêt landaise. On peut critiquer que dans les landes ils n’ont vu personne pendant quatre ou cinq jours.
Elle répétera « des aspects sociaux sont intégrés dans les directives européennes. »
Elle dira pour finir, personnellement, je suis fédéraliste.
Robert Rochefort On va la mettre en sourdine sur ce point. Si fédéral il y a, ce sera fédération d’états nations.
Pour le prochain président nous ne voulons pas de Baroso. Il est trop libéral. Nous sommes pour aller de l’avant avec un groupe de pays leaders, l’Euro Groupe, des pays qui ont adopté l’€ .
Question : le MoDem est-il éloigné de de la perspective fédérale ?
Robert Rochefort : Non mais je ne pense pas que Bayrou aille au combat en mettant cela en avant.
A titre personnel je suis fédéraliste.
« On peut conclure que vous êtes fédéraliste, mais que pour des raisons tactiques vous ne le direz pas » lui dira dans le public celui qui lui avait posé la question.
Question : migration niveau Europe ?
Question : Groupe ADLE problème d’être avec les libéraux ?
2009_03_21_Rochefort (24).JPGQuestion de Jean-François Dubremetz : Il fera référence à ses déclarations au journal Sud-Ouest. Semaines Sociales, Opus Deï et Christianisme seront cités ainsi que la charte éthique du MoDem.
Robert Rochefort considérant que cette question le concernait personnellement y répondra en priorité « je réponds, je n’ai jamais dit ça. Il s’agit d’une interprétation du journaliste.
Au niveau « militance », je suis issu de cette famille là. Je suis profondément laïque.
Je me démarque complètement des propos du Pape.
Anne Laperrouze répond à la question sur le groupe parlementaire : On m’interpelle souvent en disant « vous les libéraux ». Non, nous sommes les démocrates. Les libéraux ce sont les britanniques. On a crée le parti démocrate européen.
Je me sens bien dans ce groupe. On a une grande autonomie. On vote ce que l’on veut. Quand le PSE et le PPE ne sont pas d’accord, c’est nous qui faisons le vote. Sur les pesticides, c’est moi qui ai fait le vote. Aujourd’hui, on a besoin d’être avec eux. Il y a une question que nous devons poser à Marielle et François à propos de ce que nous avons perçu : Les socialistes et l’UMP semblent dire qu’il faut obtenir une majorité au parlement. Aujourd’hui aucun groupe n’a la majorité. Je suis absolument contre. Ce serait catastrophique, comme en France aujourd’hui avec Sarkozy.
Le PS et l’UMP sont sur ce tempo.
Sur l’immigration, c’est le grand sujet du moment. Une population qui vieillit est une société qui meurt. La vrai question est comment gérer la population. Il faut regarder du coté du Canada …
Question : le militant sera long et aura le mérite au travers de ses questions de faire bouillir Anne qui lui répondra sur le cumul des mandats avec les tripes.
Elle racontera son parcours et prouvera qu’elle n’a été élue que parce qu’elle a pratiqué sans le chercher le cumul des mandats. Cela l’a fait connaître. On est venu la chercher.
Sans cela vous pensez que l’on serait venue me chercher, fille d’artisan, même ingénieur ?
Il faut des politiques qui ne fassent que de la politique.
Il y a des apparatchik qui font cela, mais ils n’ont jamais rencontré le monde extérieur.
Il reste la troisième façon, être « la protégée de quelqu’un ».
Regardez dans les autres partis. Cela me fait mal au cœur. Il y a des protégées.
Robert Rochefort : Baudis ne veut pas quitter la présidence du monde arabe s’il est élu.
Le mandat européen est compatible avec un mandat local.
Mais si vous croisez Baudis, demandez-lui ce qu’il veut faire.

Un bon buffet froid nous attendait. Bravo aux organisateurs.
Le retour, nous le ferons avec la charmante présidente du MoDem des PO, Chantal Gombert,2009_03_21_Rochefort (21).JPG dont je vous donne le blog « les-democrates66.com » et qui propose pour la fête de l’Europe le 9 mai de faire des rencontres pique-nique dans les villes.

Bonne lecture.
Jean-Charles OLIVAN

01:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

55 personnes pour une réunion à montpellier; C'est vraiment pas la foule.C'est même pitoyable avec des gens venus de l'enemble de la region. Plutot poussif le modem...

Écrit par : victor | 23/03/2009

Les commentaires sont fermés.