Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/03/2009

Misère, misère...

Pas de scan pour vous donner les publications de Midi Libre.
http://www.midilibre.com/articles/2009/03/18/20090318-BEZ...
Mercredi on avait droit au compte rendu de la conférence de presse avec en parallèle des interprétations dont le seul but est de créer des polémiques.

http://www.midilibre.com/articles/2009/03/18/20090318-BEZ...
Les propos publiés sont à vérifier. Mais soyons clairs, le pivot de tout cela reste la charte du MoDem. Elle est suffisamment claire pour ne laisser de place à aucun dénigrement extérieur. Les élections internes ont rendu leur verdict. Les équipes ont été constituées. Le travail pour le Mouvemnt démocrate est lancé. Objectif européennes. Alors que le journaliste de Midi Libre cherche à égayer son papier par quelques phrases décrochés au téléphonne dans la rubrique du dessous (...) ne devrait pas beaucoup entraver la bonne marche du MoDem du Pays Biterrois. On peut toujours se demander à qui profite le schmilblic... Pas sur que la réponse fuse.

L'autre publication concerne Alain Helley à Sérignan. De nouveau les petites phrases fusent. Comme pour envenimer des situations qui ne demandent qu'à se régler.

Le problème de la communication reste donc entier dans le Pays Biterrois. Les solutions à notre disposition sont connues. Sont-elles en adéquation avec nos besoins ou plus simplement avec nos objectifs ?

Nous sommes nombreux à répondre non.

http://www.midilibre.com/articles/2009/03/18/20090318-BEZ...

Bonne lecture

Jean-Charles OLIVAN

02:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Ce qui arrive à alain helley illustre bien ce qui justifie notre adhesion au modem, cad faire de la politique autrement, mais aussi de l'immensité de la tâche. Ayant soulevé le couvercle d'une marmite nauséabonde, et fait son travail d'élu, il est victime de la collusion des intérêts politiciens et de la rapacité des spéculateurs...
Les dénoncerons nous?

Écrit par : jean françois | 22/03/2009

Les commentaires sont fermés.