Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/12/2008

Virginia chez Rama

Vendredi 12, le Moem se réunit au Milas; 43 allées Paul Riquet. 19h00.
Venez nombreux. Organisation de la soirée, prenez votre conso à l'arrivée et réglez-là directement avant de vous rendre dans la salle de réunion.


Je vous communique le compte rendu de Virginia Corral Chez Rama Yade.
C'est Virginia qui a rédigé ce qui suit.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

08_nov_RAMA_YADE_009retouch.jpg


MON AVENTURE RAMA YADE

23 octobre 2008. Je vois sur le site Internet de FEMME ACTUELLE un petit encart : Vous souhaitez poser des questions à Rama Yade ? Vous pouvez nous les adresser par mail. Tiens pourquoi pas, sa personnalité me plaît, ses actions ne me laissent pas indifférente du point de vue humain, sa spontanéité non plus. Voici le mail envoyé :

« Je viens de regarder votre interview avec Karl Zéro. Je n’ai pas la même étiquette politique, ça n’empêche que j’apprécie votre action au sein du gouvernement… et surtout votre franc-parler.

Vous dites que vous aimeriez vous établir d’avantage au niveau local. Plus tard, comptez-vous apporter votre savoir faire à votre pays d’origine ? »

27 octobre 2008. Vers 20h00 je reçois un appel de la Chef de Rubrique à Femme Actuelle. Nous discutons pendant 5 bonnes minutes sur mon engagement politique, ma motivation à rencontrer Rama Yade. Elle me demande si je suis toujours intéressée par l’interview, je lui dis oui. Je lui demande comment je dois lui faire parvenir les questions par mail ou par téléphone. « Mais, non. Il faut venir au Quai d’Orsay. Soyez rassuré tous les frais sont pris en charge par le magazine. »

Quelques jours plus tard je reçois mon invitation. Rdv est pris le 7 novembre à 12h00 dans un restaurant près du Quai d’Orsay.

7 novembre 2008. Cela faisait des années que je n’avais pas conduit à Paris, plus exactement depuis Décembre 1996. J’avais oublié les bouchons aux portes de Paris, l’énervement des gens sur le chemin du travail, le périphérique, … Moi, avec ma musique j’étais bien, pas tellement stressée par toutes ces voitures. J’ai mis quand même presque 5 heures pour un trajet d’environ 2h45. J’arrive près du restaurant, je trouve une place à 3 minutes du restaurant et c’est là que le stress commence à venir.

Devant le restaurant une des lectrices : Laila de Dijon. Nous rentrons dans le restaurant. Magali de Nice et Laurence de Metz nous rejoignent peu après. Les deux journalistes de Femme Actuelle arrivent ensuite. Nous préparons l’interview, les questions ont été préparées et rédigées à l’avance par le magazine. Dommage, je ne vois pas la mienne.

Nous avons rdv à 14h00 au Quai d’Orsay pour la séance coiffage et maquillage de rigueur. Marie Laure, Chef de Rubrique du magazine, profite pour mettre en place les deux caméras ainsi que pour donner les dernières instructions à Peter, le photographe venu d’Allemagne pour cette interview. Nous faisons connaissance avec Lola, l’attachée de presse de Rama Yade. Elle nous demande si nous avons le livre de notre Secrétaire d’Etat, et nous propose de nous l’amener.

Il est 15h10, elle est en retard et nous n’avons qu’une heure avec elle. Juste après elle doit rencontrer les familles du groupe de français kidnappé au Cameroun.

15h15, Rama Yade arrive entouré d’un service de sécurité assez discret, qui reste à l’entrée du salon où nous sommes installées. Elle est grande, belle et nous serre la main en douceur, sans prétention.

Peter propose qu’on prenne place à gauche du salon, Rama Yade sur la banquette (si on peut l’appeler ainsi), Laila à sa gauche et moi à sa droite. J’en suis ravie.

Elle nous met à l’aise avec son côté nature et spontané. A chaque question nous avons bien plus de détails qu’on aurait pu espérer (voir entretien joint du Femme Actuelle du 24/11/08). Nous devions poser chacune 4 questions, nous n’aurons pas le temps. L’adoption et la nouvelle loi qu’elle a fait passer pour écourter le délai d’attente m’interpellent plus particulièrement.

Rama Yade nous apprend que pour avoir le droit d’adopter dans un pays, un contrat de partenariat est impératif, avec certaines obligations qu’il faut bien respecter, pour que le contrat soit maintenu. Les droits de l’homme lui tiennent beaucoup à cœur, ainsi que les violences faites aux femmes. Elle essaiera de faire signer un traité à certains pays en Asie et en Afrique où ses droits sont bafoués.


Lors de l’entretien nous parlons de l’élection d’Obama aux USA et de la possibilité d’être la première femme présidente un jour. Elle sourit et nous dit que ce sera un peu difficile de faire changer les mentalités en politique. Il n’y a pas tellement de place pour les jeunes ni pour les femmes, malheureusement, même si les citoyens sont prêts les hommes politiques ne le sont pas.

Rama Yade nous confirme son envie de s’investir d’avantage sur le terrain et surtout au niveau municipale. Le contact direct avec les gens, c’est ça qui la motive.

Son attachée de presse revient. Il nous reste juste le temps de faire signer son livre et faire des photos. Chacune aura son petit mot, elle a retenu tous les prénoms et n’aura pas besoin de les demander.

Elle joue le jeu des photos sans problème.

Voilà, il est 16h15, l’interview est fini et nous n’avons qu’une seule envie c’est de continuer de discuter avec elle sur plein d’autres sujets.

Nous prenons congé, mais avant nous échangeons nos téléphones et adresses mail, pour l’envoi des photos.

Je repars avec la même impression que j’avais avant sa rencontre : Rama Yade est une femme de cœur, avec une forte personnalité qu’elle met au profit des autres, dès qu’elle le peut, ambitieuse mais humaine, avec une seule envie de faire appliquer les droits de l’homme partout où ils ne sont pas respectés.

Je lui ai proposé une nouvelle rencontre, cette fois-ci à Béziers. Pour cause planning surchargé, elle ne pourra pas, mais son attachée de presse m’a promis de m’informer sur un prochain passage en province.

Victoria Corral
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
image-Z111312-0001.pdf

Vous n'avez pas raté hier l'article de Midi Libre, il jouxtait le compte rendu de la réunion des parents à Cordier.

midilibre101208vcorraletramayade.pdf

Bonne lecture
Jean-Charles OLIVAN




22:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.