Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/12/2008

Salut les filles

Pourvu que ce soit une bavure !
Ames sensibles, se munir d'une bassine pour les hauts-le-coeur.







podcast


Bonne écoute

Jean-Charles OLIVAN

03:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

" il faut que la peur change de camp"

Voilà une promesse de campagne tenue!!

Je pleure.

Écrit par : Guilhem JOHANNIN | 06/12/2008

si cela c' est vraiment passé de cette manière là,
c 'est dramatique.

Écrit par : MARION BOLLE | 06/12/2008

Je viens de voir exactement la même histoire à la même date (ou peu s'en faut) dans un collège de 200 élèves près de Toulouse, sur le site d'Arrêt sur images. Une gamine s'est plainte d'avoir été fouillée à corps, alors que le principal explique qu'il avait demandé une venue des gendarmes pour sensibiliser les jeunes à la drogue. Où as-tu trouvé cet enregistrement?

Écrit par : Jean-Philippe Coullomb | 07/12/2008

Après Lorie et Raffarin qui "positivent"
Après "la discrimination positive"
Après "la laïcité positive"

nouveau en 2009 : le concept d' INSÉCURITÉ POSITIVE
mais comment n'y ont-ils pas pensé plus tôt?

pour 2010, on nous promet déjà LA MISÈRE POSITIVE
pour 2011, on planche enfin sur la DÉLATION POSITIVE (certains ont pris de l'avance sur ce concept)



dans la suite de ce fil...

reçu par mail :


"Il s'est produit récemment un fait très grave à l'école du Jardin de Ville, à Grenoble.
A 15h45, un père de quatre enfants (un moins de trois ans, deux scolarisés en maternelle et un en CE1 à l'école du Jardin de Ville) est venu, accompagné de deux policiers en civil, chercher ses enfants, pour "un rendez-vous en préfecture", ont compris les enseignants.
A 19h, on apprenait que la famille au complet était au centre de rétention de Lyon. Ils y ont dormi. Ils étaient injoignables hier soir.
On a réussi à les joindre tôt ce matin aux cabines téléphoniques du centre de rétention (qui, rappelons-le, est une prison). Ils étaient paniqués.
On a prévenu le centre que la CIMADE, seule association ayant le droit d'entrer dans les centres de rétention, irait voir la famille ce matin.
Arrivés au centre, les militants de la CIMADE les ont cherchés, sans
succès : la famille était en route pour l'aéroport, leur avion décollant une demi-heure plus tard. Nous n'avons rien pu faire, nous attendions que les militants des la Cimade comprennent la situation de la famille, afin de pouvoir les aider en connaissance de cause. Ils ont été expulsés ce
matin.
Leurs chaises d'école resteront vides. C'est une première en Isère : la traque des étranger-e-s pénètre dans les écoles. Les seuls enfants en situation irrégulière sont ceux qui ne
sont pas à l'école.
Nous vous demandons de bien vouloir faire circuler cette information le plus largement possible. Personne ne doit pouvoir dire "on ne savait pas".

Merci,

Emmanuelle, pour le Réseau
Education Sans Frontières 38"

Écrit par : Guilhem JOHANNIN | 07/12/2008

dimanche 17h55 - RIPOSTES

Alain MINC lance officiellement la Misère Positive pour 2009

comme quoi...

Écrit par : Guilhem JOHANNIN | 07/12/2008

Vérifications faites, pour ce qui est des inspections avec chiens, il s'agit bien de deux établissements différents du Gers, un collège et un lycée. La version des gendarmes pour l'affaire évoquée par l'enregistrement audio est disponible sur le site Secret Défense, tenu par un journaliste de Libération.
Sur le fond, s'il est normal que la loi de la République s'applique à l'école, il est évident que les forces de l'ordre sont utilisées aujourd'hui comme les instruments d'une politique qui remet en cause bien des principes républicains. Apparemment, l'idée est d'arriver au même résultat avec l'ensemble des fonctionnaires. Un ministre a parlé de l'obligation de loyauté des fonctionnaires envers leur ministre de tutelle. N'était-ce pas Darcos? Je ne sais plus.

Écrit par : Jean-Philippe Coullomb | 07/12/2008

Les commentaires sont fermés.