Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/12/2008

Champ de Mars (2)

Les esprits se sont échauffés, mais le calme reviendra rapidement. Pour les encombrants, tous sont d’accord pour demander un peu plus d’info de la population.
Une dame qui réside sur Jean Moulin du coté de la Trinité s’offusque de voir les gens cracher par terre de plus en plus. Elle rappelle que c’est interdit et puni par la loi ;
Elle s’aventurera dans un accent venu d’ailleurs à dire « pour moi les biterrois sont des gens sales ». Personne ne bronche. Elle continue « je suis handicapée, je ne suis pas protégée si je glisse sur une crotte de chien.
M Corbière répondra : « pour l’instant pour les crottes on fait rien( pas d’action répressive s’entend). Par ailleurs une fois par an, dans le journal municipal un rappel est fait. Le journal est tiré à 13 000 exemplaires. Il expliquera que lorsqu’il quitte Béziers vers 6h du matin, il voit beaucoup de moyens en marche dans toute la ville pendant que beaucoup dorment. On a acheté une balayeuse qui a coûté 184 000€. Il terminera en disant « nous les politiques, nous ne sommes pas là pour éduquer les gens. »
Il fera par la suite l’inventaire des moyens mis en œuvre (75 agents, 8 balayeuses aspiratrices, oui c’est vrai le nombre de balayeurs à la main est en chute libre.
« La propreté n’est pas une réalité, c’est un sentiment » ;
Il faut savoir que pour les crottes de chien, les canisettes mises en place ne marchent pas. Les chiens dominants marquent le territoire et les petits ne veulent pas s’aventurer dans ces lieux hostiles. La distribution de sacs commence à marcher.
Autre phénomène à prendre en compte, avant on lavait à grande eau, mais éthiquement parlant, on ne peut pas laver les rues de Béziers à l’eau d’Evian. 32 m3 par jour disparaissaient. Paris, Rouen, il pleut tout le temps, c’est le pot de chambre de la France.
Une dame a tenu à raconter le travail du balayeur devant chez elle qui fait beaucoup de bruit à 6h et qui fait des petits tas sous les voitures. Ceux-ci apparaissant par la suite et finissent souvent dans les bouches à égouts.
La délation a fonctionné, les responsables notent les noms des rues concernées. Pour la petite histoire c’est chez moi ou pas loin et je ne m’y suis pas du tout retrouvé. Comme quoi !
La présidente prendra la direction des doléances ; « il y a un problème de trottoirs. J’allais au conseil général avec une classe de 6° et … … les trottoirs sont pleins de voitures. »
On parlera aussi de la zone de la clinique Champeau qui va acquérir un parking rue des nouvelles arènes,pour sa clientèle. Cela devrait aérer la zone. Les autorités rappeleront que le parking n’est pas un droit, c’est une tolérance. La possession de plus de deux vooitures par foyer est un problème qui dépasse largement le cadre de la municipalité.
Monsieur Yann BLOT Ingénieur des Services Techniques « lorsque le litre passera à 10€ le problème ne se posera plus ».
Pour ceux qui voudraient que la police vienne faire un tour, M Corbière sera très clair : Si la police vient, ou ils verbalisent, ou ils ne font rien. Faut pas demander de demi-mesure.
La discussion continuera sur les 1200 employés de la ville et sur l’incivilité des conducteurs de voitures qui se garent n’importe comment.
M Blot dit avoir expérimenté beaucoup d’entraves au parking sauvage, des bordures triangulaires, des barrières St Georges efficaces mais chères( 150€ pièce) qui ont en fait la croix de St André.

Une petite rechercche pour trouver 4 modèles au moins.
St georges
barrieresaintgeorges.jpg
St André
barrierecroixsaintandre.jpg
barrieresetoise.jpg< Sétoise


grauduroi.jpg Modèle le Grau du Roi


Bref, M. Corbière s’en remettra à M Bertrand, pour mettre en place une opération de police.
Il soulignera à l’aide de quelques anecdotes cocasses que la police est aveugle lors de ses interventions, qu’elle est non sélective.
Autre chapitre abordé le mobilier urbain ;
Ils mettent en place chaque année près de 600 éléments. « incivilité, il faudrait apprendre à vivre à tout le monde » ;
« A Narbonne ils communiquent avec des panneaux. »
« A Béziers nous avons des panneaux lumineux aussi ! »
Le parking de la gare du Nord est pendu à une acquisition foncière liée à la Poste. Ce n’est plus qu’une question de patience.
Le monsieur à ma gauche, celui de Rouen, contrattaque. « vous enlevez des places gratuites, (Champ de Mars, et vous les remplacez par des places payantes.
Une prise de bec avec M. Blot s’en suit.
« Continuez votre monologue »
« Arrêtez de considérer les gens comme des imbéciles »
Il finira par une amabilité gratuite « vous ferez carrière c’est sûr. »
La suite sur le stationnement la prochaine fois
Bonne lecture.
Jean-Charles OLIVAN

03:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.